Une démarche collective hors des sentiers battus.

 

logo_LTI

 

Le mémoire pour l’Écoquartier Le Terroir, réalisé avec le concours des citoyens de Boucherville.

Depuis 2015, la ville de Boucherville s’est affairée à préparer la refonte du plan d’urbanisme. C’est à l’automne 2016 que le plan de refonte final sera adopté au conseil de la ville. Celui-ci encadrera les priorités de développement de la ville pour les 20 prochaines années. Actuellement, les documents présentés ne prévoient aucun aménagement pour le secteur Le Terroir d’ici 2030. À la suggestion de la ville, les propriétaires des terrains du secteur ont décidé de déposer un mémoire avant la fin août 2016, dans le but d’inspirer la ville à aménager Le Terroir pour le faire évoluer vers un écoquartier durable et intégré à son écosystème, d’ici 2021.

C’est donc en mars 2016 que l’initiative «Le terroir interactif, une démarche collective» a été mise en place afin d’impliquer les Bouchervillois dans ce projet. L’implication de plusieurs citoyens a apporté une vision dynamique et durable au projet. L’écoquartier Le Terroir 2021 est né. Le mémoire fut déposé le 29 août 2016 à la ville de Boucherville. Si vous désirez en apprendre plus sur ce projet, vous pouvez télécharger la copie intégrale du mémoire en cliquant ici.

La démarche collective « Le Terroir interactif » : le citoyen au cœur d’une planification durable.

La démarche collective « Le Terroir interactif » est une initiative constructive, initiée par les propriétaires terriens du secteur Le Terroir, désirant instaurer une nouvelle façon de créer des milieux de vie durables et admirés. La démarche collective « Le Terroir interactif » s’est donné le mandat de préparer l’avenir de ce territoire de 220 hectares, voisin du futur Parc régional Le Terroir, en impliquant les citoyens dans la réflexion. Cette démarche collective s’est distinguée par la tenue de 3 ateliers citoyens destinés à échanger sur l’écosystème du  secteur Le Terroir et la conjonction avec les besoins réels de la population de Boucherville. Au cours de ces ateliers, les participants ont partagé leurs visions et leurs opinions, par l’entremise d’un processus de co-apprentissage mené par le professeur et architecte Daniel Pearl. Les contenus recueillis pendant les ateliers ont agi comme base de rédaction du mémoire déposé à la fin août 2016.

Les propriétaires terriens tiennent à souligner l’implication des citoyens à ces ateliers et les remercient grandement du temps qu’ils ont consacré à cette initiative. Il est grandement désiré que ce mémoire inspire la ville à considérer la réalisation de ce magnifique projet d’écoquartier, en concordance avec la vision des citoyens et celles des initiateurs du projet.

Pour obtenir plus de détails sur la démarche, visiter le site :
www.terroir-interactif.com